Divers

 

  • Comment traduire « ...landscape as transformed by industry... »?

    Q  Nous traitons le livre Manufactured landscapes : the photographs of Edward Burtynsky, et nous n'arrivons pas à trouver la vedette-matière qui exprimerait le mieux le concept en anglais « ...landscape as transformed by industry... » tel que mentionné dans le catalogue de son éditeur. Plusieurs idées de vedettes ont été soumises, sans toutefois nous donner satisfaction : Industrie$xAspect de l'environnement$vOuvrages illustrés. Nous aimerions : Paysage, Effets de l'homme sur le$vOuvrages illustrés mais cette vedette n'est pas acceptée... Qu'en pensez-vous?     

    R  Les vedettes à utiliser sont Photographie industrielle et Photographie de paysages auxquelles nous ajouterions les vedettes suivantes : Nom de l'artiste et Photographie artistique. Les vedettes Photographie de paysages et Photographie industrielle désignent ce qui est photographié tandis que la vedette Photographie artistique indique qu'il s'agit d'un travail artistique. Si vous voulez préciser encore davantage le sujet des photographies, vous pouvez utiliser d'autres vedettes parmi les suivantes : Constructions industrielles ; Architecture du paysage ; Homme$xInfluence sur la nature, suivies de la subdivision de forme $vOuvrages illustrés. Sous cette dernière vedette, nous avons ajouté le terme rejeté Paysage, Effets de l'homme sur le et la note suivante : Sous cette vedette de sujet, on trouve les documents sur les modifications qu'entrainent l'action humaine sur les milieux naturels et les paysages qu'ils composent. Nous n'avons pas jugé bon de créer 2 vedettes car la différence entre les deux est trop ténue et les indexeurs pourraient hésiter à utiliser l'une ou l'autre. La notice du catalogue de la Library of Congress du document dont il est question ici (Manufactured landscapes : the photographs of Edward Burtynsky) indique qu'il s'agit d'un catalogue d'exposition. La subdivision de forme $vExpositions pourrait être ajoutée à toutes les vedettes.  

  • Utilisation de « Famille » avec un nom propre

    Q  Je travaille dans les archives et j'ai un peu de difficulté à comprendre la distinction entre l'utilisation de « Famille » dans le nom propre et « Famille » en subdivision de sujet. Par exemple, je traite une photographie de la famille Durocher (je n'ai pas d'autre information que le nom de famille), j'aurais tendance à inscrire $aDurocher (Famille). Mais si j'ai une photographie de la famille d'Alfred Durocher, et qu'Alfred n'apparait pas sur la photo, devrais-je écrire : $aDurocher, Alfred,$xFamille ou seulement $aDurocher (Famille) puisque même s'il s'agit de la famille d'Alfred, celui-ci n'est pas sujet du document ? Dans ce dernier exemple, je crains qu'il y ait confusion entre différentes familles Durocher. Finalement, j'ai une photo d'Alfred Durocher avec sa famille, est-ce que $aDurocher, Alfred,$xFamille est suffisant ou devrais-je rajouter $aDurocher (Famille) ou même $aDurocher, Alfred, même si l'information devient redondante? 

    R  Le principe de spécificité s'applique. Si on connait la famille de qui il s'agit, on utilise son nom suivi de la subdivision $xFamille et ce, même si cette personne n'est pas sur la photo. Si elle y est, on peut aussi ajouter une vedette au nom de la personne, si on croit que ce sera utile à la recherche. Dans ces deux cas, il n'y a pas lieu de mettre Durocher (Famille) en sujet. Ce type de vedette est surtout utilisé pour les documents généalogiques.

  • Systèmes d'information$xEntreprises

    Q  Dans le RVM, la vedette Systèmes d'information$xEntreprises$zCanada est publiée comme telle. À partir de cet exemple, peut-on conclure que la vedette Systèmes d'information$xEntreprises peut être construite ? Notez qu'il n'y a pas de subdivisions $xEntreprises. Peut-on dès lors se baser sur de tels exemples pour la construction de vedette ? 

    R  La vedette Systèmes d'information$xEntreprises$zCanada a été publiée il y a longtemps (en 1997). Elle l'a été parce qu'elle est un terme générique à la vedette Infomart (Système d'information). Habituellement, il est vrai que lorsque nous publions une vedette avec 2 subdivisions, nous publions aussi la tête de vedette et la première subdivision. Nous aurions donc dû publier la vedette Systèmes d'information$xEntreprises. Nous venons de le faire. Par contre, étant donné que la vedette Systèmes d'information est une vedette atypique qui est ouverte à différents sujets, un indexeur peut créer lui-même la vedette Systèmes d'information$xEntreprises sans avoir à la demander au RVM. En effet, la vedette ouverte Systèmes d'information$xChine, [Comptabilité, Corée, Électronique, etc.] permet de construire une vedette débutant par Systèmes d'information suivie de n'importe quel sujet tiré du RVM. Comme Entreprises est une vedette bien établie au RVM, l'indexeur peut construire Systèmes d'information$xEntreprises. 

  • « VA les vedettes du type ... »

    Q  Je me questionne sur l'emploi des subdivisions contenues dans les renvois VA en zone 360 pour certaines vedettes : il s'agit de « $iles vedettes du type$a » suivi d'exemples construits dans le RVM. Peut-on dans ces cas employer la subdivision avec d'autres têtes de vedettes n'étant pas construites dans le RVM ? Exemple : Services de santé comprend VA les vedettes du type Enfants$xServices de santé ; Femmes$xServices de santé ; etc. que l'on retrouve telles quelles dans le RVM. Pourrait-on, par exemple, construire la vedette Toxicomanes$xServices de santé ? Ou doit-on se limiter aux vedettes construites du RVM pour ces cas ? Et dans l'affirmative, pourquoi dans la liste obtenue par balayage n'y a-t-il pas la subdivision de sujet $xServices de santé, aux noms des catégories de personnes ?    

    R  La réponse à votre question « Peut-on dans ces cas employer la subdivision avec d'autres têtes de vedettes n'étant pas construites dans le RVM ? » est non si les têtes de vedettes ne font pas partie des catégories de vedettes auxquelles est affranchie la subdivision en question. La note « VA (Voir aussi) » des subdivisions de sujet qui se présentent sous le libellé VA les vedettes du type [Tête de vedette ne faisant pas partie des catégories de vedettes auxquelles la subdivision s'emploie]--[la subdivision de sujet en question] indique aux indexeurs et aux usagers qu'un certain nombre de vedettes-matière du RVM construites à l'aide de la subdivision de sujet concernée ont été publiées parce que la tête de vedette ne correspond pas à l'une ou l'autre des catégories de vedettes auxquelles la subdivision est affranchie. Cette note invite l'indexeur ou l'usager à effectuer une recherche mot-clé avec les termes de la subdivision afin de prendre connaissance de toutes les vedettes publiées à l'aide de la subdivision de sujet en question.    Dans votre exemple, les vedettes nommées dans la note VA, Enfants$xServices de santé ; Femmes$xServices de santé, etc. sont données à titre d'exemple. Ce sont des vedettes qui sont construites à l'aide de la subdivision de sujet $xServices de santé mais qu'un indexeur n'aurait pas pu construire lui-même puisque la subdivision n'est pas affranchie aux catégories de personnes mais uniquement aux noms des types d'établissements d'enseignement. Si une recherche est effectuée en mots clés avec les mots « services santé », on découvre que le RVM contient aussi les vedettes suivantes : Adolescents$xServices de santé ; Handicapés$xServices de santé ; Nourrissons$xServices de santé. Cependant, si un document porte sur les services de santé offerts à une catégorie de personnes en particulier et que la vedette nécessaire n'est pas dans le RVM, alors il faut nous envoyer une demande de création.

  • Postproduction

    Q  J'ai remarqué que le RVM ne contient pas de vedettes génériques liées à la postproduction cinématographique et télévisuelle. On y retrouve une vedette pour le « Montage (Cinéma) », pour le « Mixage (Cinéma) », pour la « Postsynchronisation » mais aucune pour le montage sonore qui est une étape en soi. Par ailleurs, le RVM est pourvu d'une vedette pour les étapes de préproduction et de production : Cinéma$xProduction et réalisation. Pourquoi donc n'y a-t-il pas de vedette pour la postproduction? Les étapes de la postproduction d'un film sont nombreuses. Or, si je catalogue un lexique de postproduction, mon indexation sera partielle si je n'inclus que les vedettes sur le montage et le mixage.   

    R  Le RVM n'a pas encore créé de vedette pour la postproduction cinématographique et télévisuelle tout simplement parce que nous n'avons jamais eu la demande et que la LC n'a pas non plus de vedette sur ce concept. Vous pouvez donc nous en faire la demande formelle à l'aide du formulaire en ligne à cet effet en précisant le document pour lequel vous faites la demande (en lien avec le principe de caution bibliographique). La vedette pourra alors être créée. Si vous avez besoin d'autres vedettes spécialisées dans le domaine, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Nous les étudierons avec plaisir.

    N.B. Suite aux demandes reçues, les vedettes-matière : Postproduction (Cinéma) ; Mixage ont été ajoutées au RVM.

  • Traités de paix

    Q  Je constate que la subdivision $xTraités de paix ne peut être mise aux noms des guerres. Cela signifie-t-il que ces traités sont inclus dans la subdivision $xTraités ? Ex. : $aGuerre mondiale, 1939-1945$xTraités, ou doit-on plutôt utiliser celle-ci : Guerre mondiale, 1939-1945$xPaix ? Référence : Le marchandage de la paix : Postdam, juillet 1945 / Feis, Herbert, 1893-1972. [Paris] : Arthaud, [c1963]. 

    R  En fait, il n'existe pas au RVM de subdivision $xTraités de paix mais seulement une vedette de sujet Traités de paix. Cette vedette est utilisée pour indexer les documents portant sur des traités de paix en général expliquant par exemple les tactiques ou techniques permettant de signer des traités de paix. Un seul document du catalogue Ariane (Le marchandage de la paix : Postdam, juillet 1945) contient la vedette-matière Guerre mondiale, 1939-1945$xTraités de paix suivie de la subdivision géographique Allemagne. Il s'agit d'une erreur. Nous l'avons corrigée en remplaçant cette vedette par les deux suivantes : Guerre mondiale, 1939-1945$xTraités ; Guerre mondiale, 1939-1945$xPaix. Nous avons aussi ajouté la vedette Guerre mondiale, 1939-1945$xQuestions territoriales$zAllemagne puisque le traité de paix porte sur les questions territoriales. Dans le RVM, nous avons ajouté le terme rejeté $xTraités de paix sous les subdivisions de forme et de sujet $xTraités ainsi qu'une note 360 à la vedette de sujet Traités de paix invitant les indexeurs à utiliser les subdivisions de forme ou de sujet $xTraités ou tout autre subdivision utile, comme Droit international, Accords commerciaux, etc. Nous avons aussi ajouté le terme rejeté $xTraités de paix sous la subdivision de sujet $xPaix. La Library of Congress (LC) a rédigé un document sur l'indexation des traités eux-mêmes et des documents sur les traités (H 2227). 

  • Noirs$xSégrégation

    Q  J'hésite entre plusieurs vedettes lorsque vient le temps d'ajouter un sujet sur la ségrégation des Noirs, dans un lieu précis, par exemple dans le sud des États-Unis, et durant une période déterminée de l'histoire. Exemples : Noirs américains$xSégrégation$xHistoire$y19e siècle ; Noirs américains$xSégrégation$zÉtats-Unis (Sud)$xHistoire OU Noirs$xSégrégation$zÉtats-Unis (Sud)$xHistoire (puisque Noirs$xSégrégation est déjà construite dans le RVM). L'ajout de la subdivision $xHistoire$y19e siècle est-il conforme quand la catégorie de personnes comprend une subdivision de sujet comme c'est le cas ici ? Peut-on calquer la forme sur la vedette Esclaves$zÉtats-Unis (dont la forme rejetée est Esclaves négro-américains) pour justifier la forme Noirs$xSégrégation$zÉtats-Unis (Sud) au lieu de l'emploi de Noirs américains$xSégrégation$zÉtats-Unis (Sud)?    

    R  Lorsqu'il s'agit des citoyens noirs américains d'origine africaine, il faut utiliser la vedette Noirs américains, la vedette Noirs$zÉtats-Unis représentant les Noirs résidant temporairement aux États-Unis. La subdivision de sujet $xSégrégation est affranchie aux noms des groupes ethniques, ce qui la rend valide sous la vedette Noirs américains. D'ailleurs, la vedette Noirs américains$xSégrégation est déjà construite et acceptée dans le RVM. Elle peut être suivie d'un nom de lieu précis aux États-Unis mais non de la seule subdivision $zÉtats-Unis. Un terme rejeté empêche d'ailleurs la construction d'une telle vedette.

    À la vedette appropriée, Noirs américains$xSégrégation$zÉtats-Unis (Sud), on peut ensuite ajouter la subdivision affranchie $xHistoire$y19e siècle. La note de cette subdivision chronologique indique qu'elle peut être employée à « tout autre sujet de nom commun sauf la vedette Architecture ». Toute vedette du type [tête de vedette]$x[subdivision de sujet] peut être considérée comme une vedette de nom commun au même titre qu'une tête de vedette seule (à moins d'indication contraire dans le RVM : il y a parfois des exceptions). 

  • Appellations réservées

    Q  À propos du document « Vendez-vous des produits alimentaires désignés par une appellation réservée ? », la vedette suivante me semble pertinente : Produits biologiques$xCertification$zQuébec (Province). Par contre, je m'interroge sur l'utilisation des vedettes Appellations d'origine et Appellations de spécificité, aucune ne me semble convenir. Serait-il pertinent de créer Appellations réservées, comme générique des deux précédentes ? Sur le site du CARTV, on souligne que l'appellation biologique relève d'un mode de production, ce n'est pas l'origine du produit ni sa spécificité qui est en cause ici. Extrait du CARTV : Les catégories d'appellations réservées prévues au Québec : Le mode de production ; Appellation d'Origine (AO) ; Indication Géographique Protégée (IGP) ; Appellation de spécificité (AS) ; Termes valorisants. 

    R  Ce concept devrait faire l'objet d'une demande de création de vedette-matière au RVM. Nous l'étudierons avec plaisir. Nous attendons la demande par le biais du formulaire électronique.  

    N.B. Suite aux demandes reçues, la vedette Appellations réservées a été ajoutée au RVM, elle sert de TG aux vedettes Appellations d'origine et Appellations de spécificité. Toutes ces vedettes contiennent des notes d'application.

  • MRC : forme des vedettes

    Q  À propos des Municipalités régionales de comté, j'aimerais savoir pourquoi 2 formes coexistent au RVM : la forme au long (exemple : Bonaventure (Québec : Municipalité régionale de comté)) et celle où la mention (Municipalité régionale de comté) est en terme rejeté (exemple : Charlevoix (Québec)). 

    R  L'ajout de la précision (Municipalité régionale de comté) dans une vedette principale se justifie par l'homonymie entre un nom de ville et un nom de MRC. Par exemple : Bonaventure (Québec : Municipalité régionale de comté) est une vedette valide car il y a une ville du même nom établie de la façon suivante : Bonaventure (Québec). Dans ces cas, c'est le nom de l'administration plus large qui reçoit une précision et non celui de la ville. Par contre, lorsqu'il n'y a pas d'homonymie, la précision est ajoutée en terme rejeté. Par exemple : Charlevoix (Québec) est une vedette valide car il n'y a pas de ville du même nom. On ajoute Charlevoix (Québec : Municipalité régionale de comté) en terme rejeté afin qu'il n'y ait pas de doute sur la nature de cette administration.

  • Parlements$xChambres hautes

    Q  La vedette Parlements$xChambres hautes ne se subdivise pas géographiquement, (même chose avec Parlements$xChambres basses). Employée telle quelle, cette vedette signifierait un document qui fait état des Chambres hautes, dans divers pays, ou en général. On doit souvent l'utiliser pourtant dans le cas d'un pays précis, par ex., un document portant sur le Sénat du Canada, pourrait être indexé : 610 : Canada. Parlement. Sénat et insérer le nom de pays après Parlements : 650 : Parlements$zCanada$xChambres hautes, mais alors la subdivision ne valide pas dans notre système. Je fais la suggestion que le RVM permette la subdivision géographique, ce qui éliminerait ce problème d'application. 

    R  En effet, les vedettes Parlements$xChambres hautes et Parlements$xChambres basses servent à décrire un document qui traite de ces chambres en général ou dans plus d'un pays. Lorsqu'un document traite de la chambre haute d'un pays en particulier, il faut utiliser uniquement la vedette tirée de votre catalogue d'autorités local : [Pays]. Parlement. [Nom de la Chambre haute], par exemple Canada. Parlement. Sénat. Une note paraît déjà sous la vedette Parlements indiquant qu'un document sur un parlement en particulier se trouve au nom de ce parlement. Nous avons enrichi la note en précisant les cas des chambres hautes et basses : « Les documents sur un parlement en particulier se trouvent au nom de ce parlement, par ex. Canada. Parlement., autorité appartenant au catalogue d'autorités local. Les documents sur l'une des assemblées, chambre haute ou chambre basse, composant le Parlement d'un pays, d'une province, d'un état, etc. se trouvent au nom de cette assemblée, par ex. : Canada. Parlement. Sénat, pour la chambre haute du Canada, autorité appartenant au catalogue d'autorités local. » Une note similaire a été ajoutée aux vedettes Parlements$xChambres hautes et Parlements$xChambres basses.

    Il n'est pas juste de dire que les vedettes Parlements$xChambres hautes et Parlements$xChambres basses ne se subdivisent pas géographiquement. Il est possible d'introduire un nom de lieu puisque la tête de la vedette, Parlements, se subdivise géographiquement. Ainsi, l'indexeur peut construire la vedette Parlements$zCanada$xChambres hautes. Cependant, une telle vedette est utilisée pour un document qui traite de plus d'une chambre haute du Canada, ce qui serait possible puisqu'en plus du Sénat actuel, le Haut et le Bas Canada ont eu chacun une chambre haute. Enfin, vous mentionnez que la subdivision géographique $zCanada dans la construction Parlements$zCanada$xChambres hautes ne se valide pas dans votre système. Techniquement, elle le devrait au même titre qu'une vedette publiée dans le RVM dans laquelle vous introduisez un nom géographique avant une subdivision de sujet. 

  • Introduction d'une notion géographique dans une vedette publiée au RVM

    Q  Dans une vedette construite du RVM à laquelle on ajoute une subdivision, doit-on ajouter directement la subdivision à la vedette construite ou suivre les indications figurant sous la subdivision employée ? Exemple : pour Franco-Ontariens la vedette requise est : Canadiens français$zOntario. Si on ajoute à cette vedette déjà construite la subdivision $xIdentité ethnique (Se subd. géogr.), il est indiqué sous cette subdivision de la faire suivre du nom du lieu. Quelle serait dans ces cas la meilleure construction : Canadiens français$zOntario$xIdentité ethnique ou Canadiens français$xIdentité ethnique$zOntario

    R  La subdivision géographique s'introduit toujours à la suite du dernier élément d'une vedette qui se subdivise géographiquement.  Vous avez en main un document qui traite de l'identité ethnique des Franco-Ontariens. La notion de Franco-Ontariens s'exprime au RVM par la vedette Canadiens français$zOntario. Cette vedette est publiée dans le RVM mais vous pouvez y introduire n'importe quelle subdivision dont vous auriez besoin et qui respecte les règles de construction du RVM. Ainsi, dans le cas de la vedette Canadiens français$zOntario, vous pouvez introduire la subdivision de sujet $xIdentité ethnique après la tête de vedette Canadiens français puisque cette subdivision s'emploie aux noms des groupes ethniques. Étant donné que cette subdivision peut être suivie elle aussi d'un nom géographique, vous introduirez ce nom au dernier élément de la vedette qui le permet, soit après la subdivision de sujet $xIdentité ethnique. La bonne forme de la vedette sera : Canadiens français$xIdentité ethnique$zOntario.    

  • Dupliquer ou non ?

    Q  Pour un document exposant la vie et la pensée d'une personne, par ex. L'abbé Pierre Gravel, syndicaliste et ultranationaliste / Alexandre Dumas. La règle générale suggère de mettre une vedette au nom de la personne si l'ouvrage est biographique à plus de 50 % comme dans le cas présent, et une ou plusieurs vedettes de regroupement, par ex. : Gravel, Pierre, 1899-1977 ; Prêtres$zQuébec (Province)$vBiographies ; Syndicats$xPersonnel$zQuébec (Province)$vBiographies. Est-ce qu'il est pertinent de dupliquer le nom de la personne, et d'ajouter une subdivision, si l'ouvrage explicite aussi sa pensée ? Par ex. : Gravel, Pierre, 1899-1977$xPensée politique et sociale. Ou s'il faut considérer que c'est redondant ? En partant du principe que l'indexation doit refléter le contenu du document, j'aurais tendance à répondre qu'il est possible en effet de dupliquer la vedette, et d'employer si nécessaire les subdivisions affranchies aux noms des personnes (H 1110), mais j'aimerais avoir votre avis.

    R  Il est possible de dupliquer les vedettes aux noms des personnes pour un ouvrage partiellement biographique. Par exemple, dans le cas d'une biographie d'un peintre (disons Magritte) qui contient aussi une critique de son œuvre, on utilise les vedettes suivantes :

    Magritte, René, 1898-1967

    Magritte, René, 1898-1967$xCritique et interprétation

    Peintres$zBelgique$vBiographies

    Dans le cas qui vous concerne, vous pouvez dupliquer les vedettes au nom de Pierre Gravel en faisant suivre l'une d'elle de la subdivision de sujet $xPensée politique et sociale. Certains diront, avec raison, qu'ajouter la subdivision $xPensée politique et sociale au nom d'une personnalité politique est redondant. Cette question relève de votre politique d'indexation. Si votre bibliothèque possède peu de documents sur cette personne ou si votre bibliothèque couvre tous les domaines du savoir, il n'est peut-être pas utile de dupliquer. Par contre, une bibliothèque spécialisée ou une bibliothèque qui possède de nombreux documents sur une personne voudra peut-être mieux diriger ses usagers en ajoutant une vedette pour la pensée politique et sociale d'une personnalité politique.

  • Personnage fictif : autorité locale vs autorité RVM

    Q  Comment déterminer si un personnage fictif appartient au catalogue d'autorités local ou au RVM ? Dans le Guide, l'un des critères est (...) L'entité dont il faut établir la forme d'autorité pourrait-elle être auteur? Si oui, la forme sera au fichier local, sinon au RVM. Toutefois, il est clairement indiqué que les « noms de personnes n'ayant pas existé font partie du RVM ». Les personnages fictifs apparaissent dans la Liste 2.

    Les normes RDA permettent de créer un point d'accès autorisé (autorité personne) pour un personnage fictif si celui-ci est considéré comme auteur. Et si ce personnage était le sujet, il recevra une notice d'autorité sujet. 

    LC a décidé : « establish all headings for individual fictitious characters in the Library of Congress name authority file. (...) All new headings for individual fictitious characters are now to be established in the name authority file in the 100 field of the MARC 21 authority records. These personal name headings may be used as descriptive access points in MARC fields 100 or 700, as well as subjects, entered in MARC field 600. »

    De plus, « As time permits, the Library of Congress Policy and Standards Division will create RDA personal name headings for the fictitious characters that are currently established in LCSH, and cancel the subject heading records. To a limited extent, this work has begun ».

    Quelle est (ou sera) la position du RVM relativement à cette orientation de LC ?

    Est-ce les personnages fictifs seront en 150 ou en 100? Est-ce que la décision est établie sur la notion que le personnage fictif est    « auteur » ou non?

    R  Votre question est très pertinente. En effet, les RDA permettent la création d'autorités pour les personnages fictifs à la fois comme noms d'auteur et comme vedettes-matière, la forme obtenue étant différente d'un catalogue à l'autre. En 2013, la version anglaise des RDA a introduit une nouvelle définition de la notion de personne : 9.0 « Persons include persons named in religious works, fictitious and legendary persons, and real or fictitious non-human entities », ce qui a permis à la Library of Congress de décider de créer tous les noms de personnages fictifs dans son catalogue d'autorités des noms uniquement. Depuis 2013, la LC, en plus de créer les nouvelles autorités dans le catalogue des noms, annule aussi à la réutilisation les vedettes-matière de personnages fictifs et les transfère dans le catalogue des noms.

    Le RVM étudie la question depuis 2013. À ce moment, il ne nous était pas possible de procéder comme la LC puisque la règle 9.0 n'était pas modifiée dans la version française des RDA. De plus la LC diffuse son catalogue des noms, ce qui permet aux bibliothèques américaines de trouver une notice d'autorité normalisée. Il n'en est pas de même au Québec où il n'y a pas de catalogue commun pour les autorités de noms. Chaque bibliothèque développe son catalogue d'autorités local. Si le RVM cesse de fournir des autorités pour les personnages fictifs, il incombera à chaque bibliothèque de les établir avec les inconvénients que cela suppose : surplus de travail et formes divergentes d'un catalogue à l'autre. Nous avions donc décidé de continuer à fournir les autorités de personnages fictifs dans le RVM en les codant comme des noms de personnes sous l'étiquette 100 dès que la révision de la règle 9.0 serait disponible dans la version française des RDA. En attendant, nous avions continué à créer les noms des personnages fictifs en 150 comme avant.

    La mise à jour de la version française des RDA est maintenant disponible mais le RVM n'a pas mis sa décision à exécution. Le groupe de travail qui prépare l'application du modèle FRBR pour les sujets propose une nouvelle définition de la notion de personne. Une personne doit posséder une capacité de créateur, ce qui exclut les personnages fictifs. Cette nouvelle proposition reçoit le support de la BAnQ et de la BAC qui proposent que les autorités pour les personnages fictifs continuent d'être établies en vedettes-matière sous l'étiquette 150 comme auparavant. Un personnage fictif qui se présente comme auteur pourrait recevoir une 2e vedette d'autorité dans le catalogue des noms et son nom serait considéré comme un pseudonyme. Par exemple, Géronimo Stilton est un personnage fictif qui aurait une vedette-matière du type Stilton, Geronimo (Personnage fictif) sous l'étiquette 150. Il pourrait aussi y avoir une autorité dans le catalogue des noms sous l'étiquette 100 puisque Géronimo Stilton est le pseudonyme d'un ou de plusieurs auteurs. Le RVM adopte aussi cette position qui semble plus avantageuse pour les usagers.

    Il reste à savoir comment la LC et les bibliothèques américaines réagiront à ce possible changement puisque le travail de conversion se fait déjà depuis 2013. Les discussions à ce sujet ne sont donc pas terminées. Nous suivons le dossier. En attendant, nous continuons d'établir les personnages fictifs en vedettes-matière sous l'étiquette 150.

  • Les ordres religieux et leurs membres : à quel catalogue d'autorités appartiennent-ils ?

    À quelques reprises, des indexeurs nous ont demandé de publier dans le RVM des vedettes-matière de catégories de personnes désignant les membres masculins d'un ordre religieux, par ex. Dominicains.

    La demande semble bien légitime étant donné que le RVM contient déjà un certain nombre de vedettes-matière de catégories de personnes désignant les membres féminins d'ordres religieux, par exemple les vedettes-matière de sujet Dominicaines ; Bénédictines.

    Ces vedettes-matière ne sont pas publiées dans le RVM car elles appartiennent au catalogue d'autorités local. Les documents sur les membres masculins d'un ordre religieux sont indexés à l'aide de la vedette-matière désignant la collectivité de l'ordre religieux auquel ils appartiennent.

    Ainsi, un document sur les pères dominicains sera indexé avec la vedette-matière Dominicains (Religieux), tirée du catalogue d'autorités local. Cette autorité désigne autant les membres masculins, ou masculins et féminins, de l'Ordre de Saint-Dominique que l'ordre en tant qu'organisation.

    Voici un récapitulatif des autorités ayant trait aux ordres religieux selon le catalogue d'autorités auquel elles appartiennent :

     

    RVM : contient un seul type de vedette-matière concernant les ordres religieux

    Vedettes-matière de catégories de personnes désignant les membres féminins des ordres religieux

    Par exemple, un document sur les religieuses appartenant à l'Ordre de Saint-Dominique sera indexé avec la vedette-matière de sujet Dominicaines

     

    Catalogue d’autorités local : contient 3 types d'autorités concernant les ordres religieux pouvant être utilisés en vedettes-matière

    • Autorités désignant les membres masculins des ordres religieux

     

    Par exemple, un document sur les religieux (pères ou frères) appartenant à l'Ordre de Saint-Dominique sera indexé avec l'autorité de collectivité (110 2) Dominicains (Religieux)

    • Autorités désignant les membres masculins et féminins des ordres religieux

     

    Par exemple, un document sur les religieux (pères ou frères) et les religieuses appartenant à l'Ordre de Saint-Dominique sera indexé avec l'autorité de collectivité (110 2) Dominicains (Religieux)

    • Autorités de collectivité désignant un ordre religieux

     

    Par exemple, un document sur l'Ordre de Saint-Dominique sera indexé avec l'autorité de collectivité (110 2) Dominicains (Religieux)

  • Caractéristiques des catégories de personnes

    Qu'ont en commun les vedettes-matière Cancer chez le parent ; Estime de soi chez le handicapé ; Tai chi chuan pour personnes d’âge moyen ?

    Ce sont 3 constructions erronées. Le RVM regorge pourtant de vedettes-matière semblables. Comment se fait-il ?

    Examinons alors pourquoi les vedettes-matière Cancer chez le parent ; Estime de soi chez le handicapé ; Tai chi chuan pour personnes d'âge moyen ne sont pas valides.

    Les vedettes-matière du type [sujet] chez [catégorie de personnes] et [sujet] pour [catégorie de personnes] sont en général possibles seulement pour la femme, l'homme et les groupes d’âge spécifiques. Pourquoi ? Parce que les caractéristiques propres à ces catégories de personnes peuvent influencer un sujet.

     

    Le cas de Cancer chez le parent :

    Le cancer chez l'enfant [groupe d'âge] est différent de celui de la personne âgée [groupe d'âge]. Par contre, le cancer d'une mère ou d'un père ne sera pas différent de celui d'une autre femme ou d'un autre homme du même âge. Si le document à indexer traite du cancer d'une catégorie de personnes spécifique, il faut employer plutôt une combinaison de vedettes-matière. Ainsi, un document qui traite de la détresse vécue par les adolescents dont un parent est atteint de cancer sera indexé avec les vedettes-matière suivantes :

    • Enfants de cancéreux$xPsychologie
    • Détresse chez l'adolescent

     

    S'il s'agit d'une récidive ou d'un cancer en phase terminale, l'indexation pourra être bonifiée en ajoutant des vedettes-matière comme :

    • Cancer$xRécidives$xAspect psychologique
    • Parents malades en phase terminale

     

    Si le document aborde l'effet du cancer du parent sur la dynamique familiale et sur la relation entre le parent et l'adolescent, les vedettes-matière suivantes pourraient être ajoutées :

    • Familles des malades en phase terminale
    • Parents et adolescents

     

    Chaque vedette-matière ne représente qu'un aspect du sujet mais un document ainsi repéré devrait satisfaire l'utilisateur qui aura cherché l'un ou l'autre de ces sujets. C’est donc l'ensemble des vedettes-matière qui décrit le contenu.

     

    Le cas de Estime de soi chez le handicapé :

    Pourquoi les personnes handicapées n'ont-elles pas été incluses dans les catégories mentionnées ci-haut ? Il est pourtant évident qu'une adaptation est souvent nécessaire dans leur cas.

    Bien sûr, mais une maladie, comme le cancer, ainsi que tout sujet d'ordre psychologique évoluera chez la personne handicapée comme chez toutes les autres personnes.

    La vedette-matière Estime de soi chez le handicapé n'est donc pas valide car elle réfère à une condition psychologique. Les vedettes-matière de ce type ne sont développées que pour la femme, l'homme et les groupes d’âge.

    Pour indexer un document traitant de ce sujet, il faudra employer 2 vedettes-matière :

    • Estime de soi
    • Handicapés$xPsychologie

     

    Ne cherchez donc pas de vedettes-matière contenant l'expression « chez le handicapé » dans le RVM, vous n'en trouverez pas.

    Il y a cependant toute une série de vedettes-matière construites avec l'expression « pour handicapés », par exemple : Sports pour handicapés ; Jardinage pour handicapés ; etc. Ces vedettes-matière sont toutes liées à des activités physiques puisque les activités physiques doivent être adaptées pour les personnes handicapées.

     

    Le cas de Tai chi chuan pour personnes d’âge moyen :

    Ici, puisqu'il s'agit d’un groupe d’âge, pourquoi la vedette-matière Tai chi chuan pour personnes d'âge moyen n'est-elle pas valide ?

    Ici, la notion de modification de l'activité est plus subtile. Le tai chi pratiqué par les personnes d'âge moyen n'est pas différent de celui pratiqué par les jeunes adultes. Ces personnes d'âges différents pratiquent ce sport dans toute sa complexité alors qu'il doit être adapté pour les enfants ou les personnes âgées. Le RVM propose donc les vedettes-matière Tai chi chuan pour enfants et Tai chi chuan pour personnes âgées. Un document sur le tai chi pour les personnes d'âge moyen sera plutôt indexé avec 2 vedettes-matière :

    • Tai chi chuan
    • Exercices pour personnes d'âge moyen

     

    Il est donc important de retenir la règle sur laquelle est fondée la construction des vedettes-matière de ce type :

    Les vedettes-matière qui désignent des conditions physiques (maladies ou autres) ou psychologiques ne sont établies que pour la femme, l'homme et les groupes d'âge spécifiques.

    Les vedettes-matière qui désignent des activités physiques spécifiques, s'adressant à des catégories de personnes en particulier, sont établies quand ces activités physiques doivent être adaptées pour accommoder ces personnes. Ici encore, les catégories de personnes principalement visées sont la femme, l'homme ou les groupes d’âge spécifiques.

 

 

 

 

Retour